Consommer du « bonda manjak » a un impact sur le réchauffement climatique

bonda manjak
Notez

Le bonda manjak est ce piment que l’on retrouve spécifiquement dans la caraïbe. A l’instar du postérieur de madame jacque, il donne chaud aux hommes et aux femmes qui osent s’en délecter.

Mais c’est pour d’autres raisons que les rapporteurs de la COP21 l’évoque lors de l’événement ayant fait couler tant d’encre au mois de décembre 2015.

En effet, passez sous silence par les médias et les politiques sous la pression du lobby Pro bonda manjak, il serait responsable en parti des emissions de gaz à effet de serre sous nos tropiques.

En outre, le rapport dévoile que les consommateurs de cette épice provoqueraient via leurs déjections et flatulences près 5% de plus de CO2 que les non-consommateurs soit l’équivalent des émissions de 2 grenas.

Alors, êtes-vous prêt à faire un geste pour sauver la planète en consommant moins de piment ?!

 

Vous aimerez également

Be the first to comment on "Consommer du « bonda manjak » a un impact sur le réchauffement climatique"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*